Accueil du site > Pages annexes > Le Banc d’Oeuvre

Le Banc d’Oeuvre

P1000891

Chef d’œuvre de l’art gothique flamboyant en chêne sculpté, classé "monument historique" le 1er décembre 1913, le banc d’œuvre est une réalisation remarquable. Il est daté du début du XVème siècle. Il s’agirait de l’ancienne chaire des officiants de la Sainte Chapelle de Bourges, construite en 1392 par Jean de Berry et démolie en 1757Seule la partie supérieure a été conservée intacte et Buhot de Kersers la décrit ainsi :

"Le couronnement de ce dais est composé de trois niches carrées à fronton, surmontées de hautes flèches pyramidales et soutenues par des arcs boutants. Le tout est en bois de chêne à jour en trèfles à quatre feuilles, rosaces diverses, de manière à former une véritable dentelle de bois".

Des traces de couleur bleue et de dorures indiquent que l’œuvre était polychrome.

Quatre piliers intérieurs ont été sciés probablement pour le disposer comme "couronnement de la porte qui communiquait de la nef au chœur de la Sainte Chapelle.".

Plusieurs explications ont été données sur la présence de ce chef d’œuvre à Morogues (acheté par un curé au moment la révolution, échangé par le maire de l’époque contre une statue de la Vierge de grande valeur) mais aucune ne paraît très crédible. Jean-Yves Ribault, ancien directeur des archives du Cher, pense qu’on doit la présence à Morogues d’une partie du mobilier de la Sainte Chapelle (banc d’œuvre, statues, christ) à l’influence des abbés de la famille de Maupas. Notons à ce sujet, qu’à l’époque, Louis Vincent Agard de Maupas était archidiacre à la cathédrale de Bourges, et à ce titre avait la responsabilité de la gestion des biens du diocèse.


Retour à la page précédente


Site réalisé en SPIP pour l'AMRF