Accueil du site > Pages annexes > La rénovation intérieure

La rénovation intérieure

La rénovation intérieure

Pour cette rénovation une association a été créée en 1994 : Les Amis de l’Eglise de Morogues
Cette association recueille des fonds qui proviennent de fêtes organisées en cours d’année, de dons de particuliers et de cotisations de ses adhérents.
A l’occasion d’une tranche de travaux, l’association apporte ses fonds disponibles à la commune. La commune, maître d’ouvrage, choisit un architecte maître d’œuvre, et monte avec lui les différents dossiers, permis de construire, demandes de subventions, et choisit les entreprises intervenantes.
En 2000, a été réalisée la restauration du chœur qui a d’ailleurs révélé l’existence de peintures murales qu’il faudra rénover.
La suite de la rénovation intérieure devrait démarrer prochainement.
Elle concerne les deux chapelles et la nef jusqu’au niveau du clocher.
Une étude d’ensemble a été réalisée :
Il s’agit de redonner à l’église l’aspect qu’elle avait à l’origine, c’est-à-dire sans les "rajouts" du XIXème siècle ce qui revient à

  • Supprimer la voûte en plâtre sur lattis et retrouver la voûte en bois située au dessus. Cette voûte en châtaigner lambrissée pourrait être restaurée
  • Supprimer la tribune ce qui donnerait une autre perspective à l’ensemble.

Bien entendu, la réalisation de ce projet sera divisée en plusieurs tranches.
La première tranche sera surtout axée sur l’assainissement.
Il parait évident que les transformations intérieures ne peuvent être réalisées que dans un édifice assaini.
Pour supprimer les moisissures très importantes au niveau du clocher, il faudra refaire les joints extérieurs actuellement en ciment et remplacer l’enduit intérieur existant, ce qui emprisonne actuellement l’humidité.
L’assainissement de la base des murs coté nord sera également réalisé dans cette tranche.
Extérieurement, un contrefort sud au niveau du chœur devra être réparé (oublié en 2000).
Des pierres de taille devront être remplacées.
Cette tranche comportera également la restauration des peintures murales.
Lors de la restauration du chœur en 2000, des peintures murales avaient été mises au jour. Datées du XVIème siècle, elles représentent des figures d’apôtres, des croix de consécration, une litre funéraire.
Un sondage général a été réalisé en novembre décembre 2009 par l’atelier Brice Moulinier de Blois.
Il ressort de cette étude qu’une partie des peintures mérite d’être restaurée, ce qui sera fait avec le concours de la DRAC (Direction Régionale des Affaires Culturelles) qui subventionnera les travaux.
Les démarches administratives (permis de construire, demandes de subventions) sont en cours.

Sommaire


Retour à la page précédente


Site réalisé en SPIP pour l'AMRF